Migrants

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  |*37!7 5(4|?48&3 (petit scarabée), il y a 1 an et 12 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #1108

    illu-migrantsEn introduction de ce thème, aller voir cette excellente présentation vidéo par #Data-Gueule.

    Sujet abordé lors du collectif de quartier du 19 janvier 2017 (lire le compte-rendu ici). Voici un résumé des discussions… pour lancer celle-ci !

    Voici le diaporama de présentation du sujet alors projeté.

    résumé de la discussion du 19 janvier :

    chiffres de l’immigration des pays de l’Est : C’est récent donc les chiffres ne sont pas encore tout à fait connus.

    Principaux pays de demandes d’asile : l’Albanie, le Soudan et la Syrie.

    Y a-t-il des chiffres concernant que le quartier ? Il y a l’hébergement d’urgence chemin de Cendrillon près du centre mais il n’y a pas réellement de chiffre.

    Question : savoir comment les migrants peuvent être aidés, pourquoi il y en a de plus en plus à Epinal alors que la ville n’est pas très attractive ?
    début de réponse : Les migrants ont besoin d’aides, ils n’ont pas ou peu de droits, ils sont en PRÉCARITÉ. Ils ont beaucoup d’aides alimentaires mais ils n’arrivent pas à faire valoir leur droit. La politique les met de côté, ils sont considérés comme des sous-hommes.

    exemples :

    • une femme enceinte, complètement isolée, qui ne perçoit aucune aide pour se déplacer.
    • des enfants qui ne parlent pas du tout le français ce qui est donc très difficile.
    • Anna, demandeuse d’asile: c’est difficile d’apprendre le français quand on a pas de papiers, pas de droits, pas le droit de vivre avec son conjoint.
    • Ismet, demandeur d’asile: il y a beaucoup de difficulté pour apprendre le français sur Épinal, son fils qui a 7 ans et demi arrive bien à parler français mais lui a beaucoup de mal.
    • Juliana : elle a un titre de séjour mais elle est confrontée à d’autres problématiques. Elle travaillait dans un restaurant avec un CDI mais elle a été virée sans réelle raison, sans explication claire => même avec une titre de séjour c’est très difficile de trouver un travail.
    • Shpetim, demandeur d’asile : depuis 3 ans et demi il vit en France avec sa femme mais il n’a toujours pas de titre de séjour, il a fait quand même plusieurs demande à la préfecture. Il est bénévole au secours catholique, il prend des cours de FLE au centre. Il doit quitter son logement alors que sa femme est enceinte, ils ne perçoivent plus d’aides financières depuis 3 mois. Il demande ou il pourrait s’adresser pour avoir des réponses. Il est en foyer et ne vit que grâce aux restos du cœur, à la croix rouge…

    Apprentissage du français :

    • prise en charge des jeunes pour l’apprentissage du français, UPE2A (18 ans max) : Les enfants devraient être mis dans les classes « normales » progressivement. Éventuellement créer des UPE2A au collège et pourquoi pas dans l’élémentaire. En Meurthe et Moselle ce système existe déjà depuis 15 ans.
    • Sandrine, habitante du quartier : Existe-t-il des formations pour les bénévoles qui veulent faire apprendre le français ?
    • > oui des bénévoles dans le centre ont passé cette formation. Formation FLE (Français Langue Etrangère) = formation de 7 jours qui est gratuite auprès d’ISM Est.
    • Clé d’une intégration réussie

     

    planeteOrganismes d’assistance aux immigrés :

    • FMS (hébergement d’urgence) = ils ne font pas grand chose, il n’y a pas de réel suivi
    • ADOMA = CADA, elle est plus réceptive au dialogue, bon accompagnement administratif.
    • Conférence Saint Vincent de Paul : distribution de nourriture
    • Adali Habitat : association d’hébergement de mineurs isolés étranger. Ils ont 60 jeunes entre 16 et 18 ans. Accompagnement sur leur scolarisation, papier (régularisation).
    • Est solidarité aux étrangers : aide administrative et juridique, cours de langues, manifestations de soutien et fêtes multiculturelles
    • AMI : propose du travail pour les personnes en situation régulière (chantiers d’insertion)

    Et vous, qu’en pensez-vous ?

    (merci de rester respectueux, raisonnable et à l’écoute des autres internautes. Ni agressivité, ni haine, ni racisme).

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.