Entraide

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  |*37!7 5(4|?48&3 (petit scarabée), il y a 1 an et 12 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #1106

    Sujet abordé lors des collectifs de quartier des 24 mars  et 24 novembre 2016 (lire les compte-rendus ici : 24 mars, 24 novembre). En voici quelques extraits pour lancer la discussion ici !

    les freins et contraintes à l’entraide sur le quartier :

    • la peur de l’autre, le manque de temps et de disponibilité ainsi que l’individualisme
    • problèmes financiers, la peur de l’engagement régulier, la timidité, la peur d’être envahi et les abus.
    • Il peut paraître compliqué d’aider une personne handicapée, mais également d’aider en étant porteur de handicap.

    les motivations et bénéfices liées à l’entraide sur le quartier :

    • le fait de rencontrer l’autre, d’aider l’autre, de partager et échanger, et enfin le plaisir personnel que l’on peut en tirer.
    • l’estime et la valorisation de soi, l’enrichissement personnel que l’on peut en tirer
    • le fait d’être acteur humain et non plus uniquement économique.

     

    entraide concernant le matériel

    • le prêt de matériels coûteux notamment en terme de bricolage (tondeuse, perceuse, taille haie, échelle…), qui pourraient être recensés dans un répertoire mis à disposition des habitants du quartier
    • le covoiturage ou le prêt de véhicules
    • la surveillance des biens pendant les vacances des voisins (maisons, jardins, courrier)
    • l’échange ou le don de plants, graines et autres végétaux
    • l’échange ou le don de livres, de disques
    • le partage de matériel handisport

    les espaces/ les lieux

    • les lieux de jardinage, qu’il s’agisse de jardins privés ou de jardins ouverts à tous (jardins partagés par exemple)
    • des lieux à créer, sorte « d’aires de partage », à décorer et aménager ensemble (fabriquer les meubles par exemple)
    • des lieux existants qu’il faut exploiter, qu’ils soient publics (parking, arrêt de bus) ou institutionnels (structures médico-sociales)

     

    les personnes nécessiteuses d’entraide :

    • les familles, sur plusieurs niveaux : la garde d’enfant, l’aide au déplacement avec des enfants en bas âge, l’aide au déplacement des jeunes (emmener aux clubs sportifs par exemple)
    • les personnes âgées : les aider aux déplacements, leur faire les courses, porter leurs charges, passer un moment de détente avec eux (lecture par exemple)
    • les personnes seules, isolées en menant une sorte de veille sur leur état de santé
    • les animaux, notamment ceux des voisins : nourrir le chat, sortir le chien…

     

    savoirs à partager :

    • ce qui tourne autour du livre : lectures individuelles ou collectives, aux enfants/ personnes âgées, des discussions/ échanges sur certains ouvrages, lectures aux personnes du foyer des Tuileries
    • accompagner les personnes non autonomes à faire les courses
    • la couture : coudre, raccommoder, le tricot, le crochet
    • le bricolage : petits travaux, réparer des vélos/ des objets domestiques
    • l’aide aux devoirs
    • le jardinage
    • la cuisine : partager les recettes, cuisiner chez l’un ou l’autre
    • être l’écrivain public
    • le partage musical
    • la connaissance des nouvelles technologies
    • les connaissances sur le handicap

     

    Et vous, qu’en pensez-vous ?

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.